yoga souplesse

Est-ce que le yoga est indispensable pour gagner en souplesse ?

Le yoga est un sport qui ne nécessite pas que son pratiquant soit, dès la première séance, souple. Bien au contraire, ce dernier figure parmi les sports, avec la gymnastique et la danse, qui permettent de devenir souple.

Sa pratique régulière doit donc être couplée à celle de la respiration profonde afin de pouvoir acquérir une certaine souplesse. Mais comment développer sa souplesse grâce au yoga ? Comment bien maîtriser sa respiration ? Découvrons ensemble toutes les réponses ainsi que quelques conseils que vous devriez suivre lorsque vous pratiquez ce sport dans le présent article !

Comment développer sa souplesse grâce au yoga ?

Le corps humain est très souple physiologiquement. La souplesse ne représente alors ni un gain ni un don, mais plutôt une chose qu’il serait possible de dévoiler ou de retrouver, en particulier grâce à la pratique du yoga.

En effet, la pratique des différentes postures de yoga permet de profiter de plusieurs avantages, à savoir :

  • éradiquer des résistances physiques, particulièrement celles qui sont dues à un manque de confiance en soi et qui rendent le corps rigide ;
  • développer et stimuler les muscles profonds du corps qui sont rarement sollicités ;
  • répéter les mêmes postures pour progresser en souplesse.
  • évacuer les tensions et le stress en travaillant sur le sentiment de relâchement du corps, d’abandon et de lâcher prise.

Il est à noter que pratiquer le yoga en ayant les yeux fermés peut aider au relâchement physique et psychique. Ainsi, la souplesse ne représente pas une condition requise pour bénéficier des bienfaits du yoga. À cette progression, s’ajoutent les bienfaits ci-dessous :

  • l’endurance ;
  • l’équilibre ;
  • l’acceptation de soi ;
  • la maîtrise du souffle.

Il est à noter que la souplesse s’obtient de manière progressive et profondément par le suivi régulier de cours de yoga.

Comment maîtriser sa respiration pendant une séance de yoga pour gagner en souplesse ?

C’est bien en maîtrisant le souffle que l’énergie va circuler dans le corps durant une séance de yoga. La respiration figure parmi les éléments primordiaux dans l’acquisition de la souplesse, tout particulièrement l’expiration par le nez.

Elle présente de multiples avantages, tels que :

  • le calme, la détente ainsi que le relâchement progressif du corps qui lui permettront de gagner en souplesse ;
  • éliminer le sentiment d’inconfort pendant les étirements profonds, parfois intenses ;
  • la limitation des crispations et des résistances du corps face au travail. Celles-ci permettent, de cette façon, d’éviter les blessures et les tensions musculaires.

Il est bon de prendre conscience que lors de la pratique du yoga, il n’est pas conseillé de couper son souffle ou de s’arrêter de respirer. Un retour au calme est alors indispensable avant de poursuivre l’exercice dans le cas échéant.

En complément de cette pratique de l’expiration, il est aussi important de la coupler à :

  • des mouvements dynamiques et doux, de manière alternative ;
  • des étirements doux ;
  • la mobilité des articulations pouvant être pratiquée à l’échauffement afin de réchauffer et de donner plus d’ampleur aux mouvements.

Nos recommandations pour gagner en souplesse grâce au yoga !

Certains réflexes très simples peuvent être adoptés si l’on pense manquer de souplesse ou simplement dans le but d’aller plus loin et d’entretenir cette dernière. Parmi lesquels on cite :

  • la répétition des mêmes mouvements va entraîner la mémoire des muscles tout en les étirant ;
  • la pratique du yoga doit être faite en soirée ou en fin d’après-midi : ce sont les deux moments où le corps offre le moins de raideur et de résistance ;
  • les séances doivent être pratiquées de manière régulière : un à plusieurs cours par semaine, seul ou en groupe, vous permettront d’acquérir une plus grande flexibilité, progressivement ;
  • un travail sur la connaissance de soi et le respect de soi-même vous permettront de mieux réagir aux messages envoyés par le corps et de savoir les respecter, sans jamais aller au-delà de ses capacités mentales et physiques.

Il est bon à savoir que certaines postures et certains types de yoga visent à améliorer la souplesse du corps au niveau de points particuliers du corps. En discuter avec l’enseignant peut aussi être une solution qui vous aidera à progresser.