Posture cobra yoga

Quelles sont les postures de yoga qui aident à la digestion ?

Fêtes de fin d’année obligent, l’organisme mobilisera plus d’énergie afin de digérer les menus riches du Nouvel An et des réveillons de Noël. Heureusement que le yoga existe pour y remédier ! Ce sport représente la pratique d’un ensemble de différents exercices et de postures de respiration visant à apporter un bien-être mental et physique à une personne.

Découvrons ensemble, dans le présent article, quelques postures de yoga détaillées qui pourront vous aider à limiter vos troubles digestifs

Deux postures de yoga pour une bonne digestion

Voici deux postures de yoga à adopter dans son quotidien pour une meilleure digestion :

Le twist du buste

Le twist du buste est une position qui est, sans aucun doute, la plus adaptée après un repas copieux lors d’une soirée festive. Bien que vous soyez fatigué, il est très recommandé de la pratiquer!

Outre le travail de mobilité de la colonne vertébrale, la torsion demi-assise offre un bon massage interne des organes du corps, tels que :

  • le pancréas ;
  • les intestins ;
  • le foie.

Cette posture est très bénéfique pour les problèmes de digestion et de constipation. Pour la pratiquer, on doit placer, en position assise, le pied droit sur la cuisse gauche. On porte, par la suite, son bras droit à l’arrière du corps. Enfin, on tourne, tout en expirant, le cou et le buste vers la droite. Le regard doit être porté loin en arrière.

Le chameau

L’étirement du corps dans une posture qui lui est que très peu habituelle aidera le système digestif par la stimulation des mouvements de l’intestin. Genoux posés au sol, la position du chameau consiste à venir attraper ses talons avec ses mains, tout en cambrant le dos.

Un massage abdominal se produira par cette action, celui-ci évitera les dépôts graisseux. Toutefois, ce type de posture doit être évité dans le cas :

  • d’une hernie ;
  • de la sciatique ;
  • de maux au niveau du dos ;
  • ou bien d’opération du ventre récente.

Le demi-chameau représente une option plus simple pour débuter. Pour ce faire, on doit poser les mains sur les lombaires, tout en ayant le regard fixé vers le plafond.

Deux autres postures de yoga pour une bonne digestion

Découvrons ensemble deux autres postures de yoga qui vous permettront de profiter d’une bonne digestion :

La variante du cobra

La position du cobra représente une bonne posture pour éviter la constipation et pour aider à la digestion. Pour la pratiquer, il vous suffira de vous allonger sur le ventre, les pieds joints, avec les genoux et le corps bien tendus.

Vous devez ensuite placer vos mains au niveau de la poitrine et soulever le haut de votre corps en inspirant jusqu’à ce que votre nombril n’arrive plus à toucher le sol. Vous devez faire cela en regardant vers le haut. Reposez tout doucement votre corps sur le sol tout en expirant profondément pour sortir de cette position.

La demi-pince

Les reins, le foie, les ovaires et le pancréas figurent parmi les organes qui bénéficient des multiples avantages de cette posture. Cette dernière a un effet positif sur l’appétit ainsi que sur la digestion.

La technique est de poser le buste sur les jambes tendues vers l’avant, tout en attrapant les orteils. S’il vous semble difficile d’attraper les orteils, vous pouvez très bien attraper vos jambes à l’endroit où ça bloque, puis vous pencher le plus loin possible en avant.

Dernière posture de yoga pour aider à la digestion, la demi-sauterelle

La position de la demi-sauterelle contribue à réduire ou à éliminer la graisse se trouvant sur les cuisses, mais présente également l’avantage d’éviter la constipation et l’indigestion.

Vous devrez inspirer et placer votre menton sur le sol, tout en étant allongé sur un tapis sur votre ventre en ayant le front posé sur le sol et les bras le long du corps. Regardez ensuite de l’avant et expirez !

Levez votre jambe droite sans plier les chevilles ou le genou à l’inspiration suivante. Le but est de soulever la jambe sans tordre la hanche. Laissez le reste du corps stable, droit et surtout relaxé.

Votre jambe sera, ainsi, conservée en l’air le temps de quelques secondes, sans beaucoup forcer sur vos muscles, reposez-la doucement avant de lever l’autre jambe et d‘effectuer les mêmes mouvements.