Boxes chinoises

Boxes chinoises

La boxe chinoise est l’une des pratiques physiques les plus anciennes de l’histoire, c’est d’ailleurs l’origine de plusieurs autres boxes asiatiques. Dans cet article, nous parlons de la boxe chinoise, de l’histoire qu’elle raconte, des types les plus célèbres de cette pratique, car oui, la boxe chinoise se décline en plusieurs autres disciplines, et pour finir, nous partageons avec vous les bénéfices de cette pratique.

Qu’est-ce que la boxe chinoise ?

La boxe chinoise est un sport de combat. En réalité, il existe 360 types de boxe en Chine avec une grande histoire derrière. En vérité, les activités martiales dans ce pays, se sont développées depuis l’antiquité, c’est-à-dire depuis plus de 2 000 ans.

Dans la Chine ancienne, une grande importance était donnée à la formation intensive des militaires, ainsi que pour les arts martiaux utilisés en auto-défense. Pendant le 5ᵉ siècle de notre ère, de nouveaux types d’exercices apparentant à ses arts ont été créés pour améliorer les conditions physiques.

Par la suite, la boxe chinoise est transportée au reste du continent asiatique, ce qui engendre l’apparition du Karaté au Japon et du Taekwondo en Corée du Sud. En 1949, le Kungfu a été élu le sport officiel du peuple et de l’état dans la République Populaire de Chine.

Quels sont les différents types de la boxe chinoise ?

Comme nous l’avons mentionné, la boxe chinoise se présente sous plusieurs noms de sports différents, qui ont été développés durant des milliers d’années. Cependant, tous les sports martiaux sont basés sur la respiration, la maîtrise de soi et la spiritualité. Parmi les styles de boxe chinoise les plus célèbres, on trouve :

  • le Kung fu wushu ;
  • la Sanda ;
  • la boxe « Tao lu ».

Le kung fu wushu, connu sous le nom de wu shu gong fu, est un style de boxe chinoise composé d’un entraînement avec des armes ou à mains nues, en plus de l’apprentissage des techniques de combat et les exercices d’assouplissement.

  Catégories de poids en boxe : le tuto pour débutants

Le second style est la boxe Sanda, qui est proche de la boxe thaïlandaise et du Kick boxing. Cette discipline est divisée en deux catégories : l’entraînement civil et l’entraînement martial, une boxe chinoise pratiquée par les militaires.

Finalement, la boxe « Tao lu » se décline, elle aussi, en plusieurs disciplines : la boxe avec coups-de-poing, connue en Chine sous le nom de Nan quan, et la boxe longue avec coups-de-pied, qui est la boxe du nord du pays.

Quels sont les bienfaits de la boxe chinoise ?

La boxe chinoise est une discipline qui a réussi à gagner beaucoup de popularité, grâce à la grande polyvalence qu’elle possède. Parmi les bénéfices de la boxe chinoise, on mentionne :

  • la souplesse du corps ;
  • le développement de l’endurance ;
  • le renforcement du système immunitaire ;
  • le développement du cercle social.

En pratiquant n’importe quel style de boxe chinoise, le sportif doit exercer beaucoup de mouvements, ce qui lui permet de donner plus de liberté à ses articulations et donc, gagner en flexibilité. En plus, la boxe chinoise, comme tout autre type de sport, aide à améliorer l’endurance et à développer le muscle.

En outre, l’amélioration de la condition physique, engendre l’amélioration des autres aspects.

En éliminant les toxines par le biais de la sueur, cela stimule le système immunitaire du sportif.

Finalement, pratiquer la boxe chinoise dans une salle de sport ou dans un club, permet de créer une vie sociale plus riche en créant de nouvelles relations et amitiés.

Plusieurs salles de sport proposent des séances de boxe chinoise. Dans le cas où vous souhaiteriez bénéficier des avantages qu’offre ce sport, rendez-vous dans les clubs de votre quartier pour vous renseigner sur le type de boxe qu’ils proposent.

error: Content is protected !!